Rencontrer les plantes …

J’ai eu récemment l’opportunité d’assister à un stage très spécial animé par deux enseignants tout aussi spéciaux ! Je souhaite partager cette belle expérience avec vous. 

Christian Escriva et Jean-Michel Florin sont les auteurs d’un merveilleux livre que je vous recommande vivement de lire : « Rencontrer les plantes, approche selon la méthode de Goethe » (Amyris).

Le stage était inspiré de ce livre et animé par les auteurs qui nous nous ont invité à nous ouvrir à nouveau à la nature, à nous approcher des plantes sous le signe de l’étonnement et de l’émerveillement afin de pouvoir percevoir leur toute particulière réalité. Il s’agissait d’une rencontre en toute simplicité  et humilité qui réclamait la mise en suspend de notre mental et de nos connaissances pour ne pas tomber dans notre irrésistible tendance à tout vouloir étiqueter, classer et nommer.

lerins_fr_1

L’environnement choisi par les auteurs était la très belle  île de Sainte Marguerite située à 15 minutes au large de Cannes.

lerins_ce1Christian Escriva est producteur de plantes médicinales dans l’arrière-pays niçois depuis 30 ans. Il anime des formations de phyto-aromathérapie et il  cogère la société  Le Gattilier.

Il est l’auteur de deux autres livres : « Précis de phytothérapie, extraits de gemmothérapie et teintures mères » et  » Les huiles essentielles corses », c’est ce dernier qui a fini par me convaincre que je devais rencontrer et les plantes et Christian Escriva !

 
Jean-Michel Florin est coordinateur du Mouvement de l’Agriculture Bio-Dynamique ; il est formateur, conférencier et écrivain et également co-rédacteur de la revue Biodynamis.

Il est codirecteur de la Section d’Agriculture de l’Université libre de science spirituelle du Goetheanum (en  Suisse). Ces travaux de recherche portent sur les plantes médicinales, la méthode scientifique de Goethe et le paysage. Là aussi aprés lecture du livre “Rencontrer les plantes”, je me réjouissais  d’avoir la chance d’écouter ce grand expert de l’approche de Goethe.lerins_jmf

Il y a certes bien longtemps que je ne considère plus le monde végétal comme un monde « inferieur », je crois bien que je ne l’ai jamais considéré comme tel ! Mais après ce stage j’ai définitivement pris un tournant et j’ai pu sentir qu’il n’existe pas de séparation et j’ai pu entrer en contact avec le monde végétal comme jamais auparavant.

Lorsque Christian Escriva nous a expliqué l’essentiel de la métamorphose des plantes je n’ai pu éviter de penser à quel point nous leur ressemblons. Nous vivons les mêmes luttes, nous devons vivre dans un environnement plus ou moins favorable à notre épanouissement, nous devons nous adapter à lui et au final nous parcourrons un  chemin similaire qui nous mène vers plus de subtilité, vers la lumière (de la conscience). Nous aussi sommes des êtres qui se métamorphosent ! (certains plus que d’autres, soit !). Nous aussi sommes des êtres destinés à fleurir !

Visiblement j’avais compris cela il y a plus de 10 ans lorsque j’ai choisi le nom de mon site, basé sur un jeu de mot catalan « Flor-Esser » qui signifie « Fleur-être »…et phonétiquement « Fleurir » en espagnol…

Tout est finalement très simple ! Il nous faut nous approcher de la plante avec tous nos sens en éveil, comme le font les enfants, sans préjugés, sans attendre rien de particuliers, sans rechercher rien de concret.

Goethe a écrit dans  Maximes et Réflexions, « …et il a ajouté  « l’homme en lui-même, dans la mesure où il fait usage de ses sens sains, est l’appareil physique le plus grand et le plus exact qui puisse exister. »

lerins_smyrnium

Il est nécessaire d’écarter notre mental pour pouvoir saisir la totalité de la plante observée. Il est urgent de faire à nouveau confiance à nos sens, l’odorat, le goût, la vue, le toucher et même l’ouïe, nous aideront, avec un peu de pratique, à percevoir l’image de la plante dans sa totalité et nous révéleront son message secret.
Rudolf Steiner a dit que « l’homme est l’organe au travers duquel la nature dévoile ses secrets « .

Le moment le plus révélateur et enrichissant du stage fut, pour moi, l’observation de la plante en groupe. Au cours de ce travail d’observation il nous était demandé de dessiner la plante observée.
lerins_grp

La plante choisie poussait en abondance sur l’île, il s’agissait du maceron (smyrnium olusatrum).

Sans connaître cette plante nous avons pu découvrir que nos sens au travers de l’observation attentive nos fournissaient une grande quantité d’information très riche et convergente.

C’est vraiment étonnant de le vivre, la reconexión avec la reconnexion la Nature en est facilité, car tout notre être réclame cette reconnexion avec notre Nature profonde.

Je remercie très profondément cette très belle rencontre.

lerins_estanque

Et pour tous ceux qui souhaitent continuer à s’émerveiller :


Petite conférence de Stéfano di Mancuso

« L’intelligence des plantes »

***
Documentaire « l’esprit des plantes » (Arte)

***

Les stages Proposés para le Mouvement de l’Agriculture Bio Dynamique (MABD)

Les plantes médicinales et alimentaires (les ombellifères)
par la botanique goethéenne et la peinture
12 au 17 Juillet 2013
+ Info

***

Les Plantes Médicinales
14 et 15 Septembre 2013
+ Info

***

Les stages de Christian Escriva
+ Info

Publicités

Étiquettes : , ,


%d blogueurs aiment cette page :