* Les Elixirs Floraux…c’est quoi?

SOURCE: PASSEPORTSANTÉ.NET

Un élixir floral est une eau dans laquelle on aurait transféré le « taux vibratoire » spécifique d’une fleur. En prenant un élixir, un individu pourrait modifier son propre taux vibratoire, ce qui aurait une influence bénéfique sur ses émotions, son attitude, ses traits de caractère et indirectement sur sa santé et son bien-être.

Nous voilà dans le domaine de la « médecine énergétique » pure. Peu d’études scientifiques ont porté sur les élixirs floraux, que ce soit pour identifier leurs composés, préciser leurs effets ou déterminer leurs mécanismes d’action. Toutefois, des scientifiques étudient des hypothèses qui visent à mieux comprendre les approches énergétiques1,2. À titre d’exemple, des chercheurs de l’Université Princeton font valoir que les effets attribués à des approches comme les élixirs floraux, le toucher thérapeutique, la guérison à distance, la thérapie par la prière et même l’acupuncture et l’homéopathie pourraient s’expliquer par des mécanismes « non locaux » qui seraient influencés par les intentions conscientes et inconscientes du sujet3.

Ces hypothèses relèvent souvent plus de la physique quantique que de la biologie. De plus, elles prennent en compte des mécanismes subjectifs sur lesquels la science n’a que peu de prise, comme la conscience, l’intention réelle de guérir, les émotions, etc. Ainsi, selon Danièle Laberge, une herboriste et herboricultrice qui a fabriqué des élixirs floraux au Québec pendant plus de 25 ans, les connaissances sur les propriétés des élixirs « sont le fruit de l’observation, de l’expérimentation et de l’intuition4. […] Vivre dans l’univers des fleurs et des herbes ouvre des voies d’exploration qui ne se recréent pas en laboratoire ».

Équilibrer son caractère et ses émotions

Selon les tenants de cette approche énergétique, les fleurs, tout comme les émotions, sont porteuses de vibrations qu’on ne peut ni toucher, ni voir, mais ressentir. Ces vibrations de très haute fréquence auraient le pouvoir d’agir sur le système énergétique, de la même manière que la musique inspire et élève l’esprit. Elles permettraient non pas de traiter directement des maladies ou des affections spécifiques, mais d’intervenir sur les déséquilibres émotifs, sur le caractère, la personnalité, le tempérament ou les attitudes des individus. Les élixirs aideraient à équilibrer les différents plans (physique, émotif, mental et spirituel), à mieux gérer les sautes d’humeur et les idées noires, et à acquérir certaines qualités. Par exemple, la fleur du mélèze favoriserait la confiance en soi; la fleur d’églantier, la joie de vivre; la fleur d’aigremoine, la paix de l’esprit, et le zinnia, le rire et la dédramatisation.

Une méthode simple

Pour se soigner à l’aide d’élixirs floraux, on doit d’abord repérer nos traits de caractère nuisibles. On choisit ensuite la ou les essences qui correspondent à notre cas (jusqu’à 6, si nécessaire). Les fabricants donnent des indications sur les troubles pouvant être améliorés par chaque élixir. Ce processus, relativement simple, exige de prendre du recul par rapport à soi-même, ce qui n’est pas toujours facile. De plus, pour un même symptôme, plusieurs fleurs peuvent être indiquées. Il s’agit alors de découvrir la cause profonde du problème. Qu’est-ce qui se cache derrière une dépression, par exemple? Cela peut être un deuil mal vécu, un congédiement, une vive déception…

En cas de doute…

Si l’on ne parvient pas à y voir clair, on peut consulter un praticien spécialisé en élixirs. Plusieurs utilisent un questionnaire objectif afin d’interrompre le discours mental et de favoriser la prise de conscience de soi. Pendant l’entretien, le conseiller analyse le comportement de la personne. Il observe son expression, son attitude et les mots qu’elle emploie pour décrire sa situation. Ce « remue-méninges » permet de découvrir les sentiments présents ainsi que certains traits de la personnalité. C’est à partir de ces éléments que l’intervenant proposera un mélange adapté à la personnalité et à l’état de son client.

Les essences de fleurs du Dr Bach

Le Dr Edward Bach (1886-1936) est considéré comme le créateur des élixirs floraux. Après avoir été bactériologiste, homéopathe et médecin, il a abandonné sa pratique au début des années 1930. Il était alors en quête d’une médecine naturelle, capable de soulager à la fois les maux physiques et spirituels de l’être humain, sans effet secondaire.

C’est en parcourant les montagnes du pays de Galles, en Grande-Bretagne, et en expérimentant les effets de différentes fleurs qu’il a élaboré son système. Doté d’une intuition et d’une sensibilité remarquables, le Dr Bach disait reconnaître l’énergie des fleurs simplement en les tenant dans ses paumes ou en les plaçant sous sa langue. Il a mis au point son procédé de fabrication en observant des gouttelettes de rosée déposées sur des pétales. Il avait pressenti que la chaleur du soleil permettait de transmettre « l’énergie vibratoire » des fleurs aux gouttes de rosée.

Il était impensable de prélever chacune de ces gouttes. Il a donc décidé de cueillir les fleurs, de les déposer en plein soleil dans des bols d’eau. Après 3 h à 4 h de macération, ou dès que les fleurs se flétrissaient, il les retirait à l’aide de brins d’herbes sans toucher au liquide. Il ajoutait à cette eau un volume égal d’alcool (brandy) pour la conservation. Il a ainsi créé ses 38 remèdes floraux de base, fabriqués encore aujourd’hui selon le même procédé.

L’ère moderne. Depuis, beaucoup d’autres personnes ont créé une multitude d’élixirs à partir de différentes fleurs et de végétaux. Puisqu’il est impossible de procéder à des analyses scientifiques pour savoir si une eau a véritablement été dynamisée par une fleur, on ne peut que se fier à la réputation des fabricants pour savoir si l’on achète un élixir… ou un flacon d’eau très cher.

Applications thérapeutiques des élixirs floraux

Les cas les plus souvent cités de « guérison » liés à l’utilisation d’élixirs floraux se rapportent aux déséquilibres émotifs : peurs, anxiété, nervosité, compulsion, froideur, rigidité, manque de clarté, culpabilité, tristesse, perfectionnisme, pessimisme, etc. Si l’on accepte que toutes les maladies soient, à l’origine, causées par un déséquilibre intérieur (émotif, énergétique ou même « astral »), l’effet équilibrant des élixirs pourrait alors contribuer théoriquement à la guérison de plusieurs maladies.

Les notes du Dr Bach révèlent les effets positifs obtenus auprès de ses patients souffrant de diverses affections (asthme, arthrite, alcoolisme, troubles cardiovasculaires, etc.). Aussi, plusieurs études de cas ont été répertoriées par ses successeurs. Outre des observations cliniques et des expériences personnelles, relativement peu d’études scientifiques bien contrôlées portant sur les effets d’élixirs floraux ont été publiées à ce jour.

Publiée en 2009, une revue systématique5 a relevé seulement 4 essais cliniques avec groupe témoin qui portaient sur les effets des élixirs floraux. Deux d’entre eux6,7, réalisés auprès d’étudiants en santé et contrôlés par placebo, n’ont pas noté de différence significative de l’anxiété entre les deux groupes. Le troisième, un essai clinique aléatoire8, qui portait sur 40 enfants souffrant d’un trouble de déficit de l’attention (TDAH), a donné des résultats similaires. Finalement, la dernière étude9, menée auprès d’étudiants en soins infirmiers, n’a montré aucune différence significative dans les niveaux d’anxiété entre le groupe élixirs et le groupe témoin. Selon les auteurs de cette revue systématique, les études réalisées à ce jour ne permettent pas de conclure que les élixirs floraux produisent des effets bénéfiques supérieurs à un placebo. 

Section Applications thérapeutiques
Recherche et rédaction : Geneviève Asselin, M.Sc., Chaire en approche intégrée en santé, Université Laval
Révision scientifique : Claudine Blanchet, Ph. D., Chaire en approche intégrée en santé, Université Laval.
(juin 2010)

Les élixirs floraux en pratique

On trouve sur le marché de nombreuses marques d’élixirs floraux. Pour savoir quel élixir choisir, plusieurs livres et sites Web donnent des conseils d’utilisation. Ils sont basés, soit sur l’affection qu’on souhaite traiter soit sur les propriétés des différents élixirs. Le Rescue, conçu originalement par le Dr Bach, aussi appelé Remède d’urgence, est l’un des élixirs les plus connus. Il comprend 5 essences florales sous forme liquide ou en crème. On l’utilise en cas de stress intense, de choc ou de blessure.

D’après les praticiens, le traitement d’un problème ponctuel, par exemple l’appréhension d’un nouveau travail, peut prendre de 1 à 3 semaines. Quant au traitement d’un trait de caractère bien ancré ou d’un état d’âme chronique, comme la tristesse, il s’échelonnera sur plusieurs mois.

Divers professionnels de la santé (naturopathes, homéopathes, kinésiologues, herboristes, psychologues, infirmières) utilisent les élixirs floraux en complément de leur pratique. Certains donnent des consultations en cabinet privé ou dans les magasins d’aliments naturels.

Différents organismes proposent des cours pour s’initier à l’utilisation des élixirs ou à leur fabrication. La plupart durent un week-end ou sont offerts par correspondance.

Livres

Bach Edward. La Guérison par les fleurs, Le Courrier du livre, France, 1985.
Le Dr Bach présente les principes de sa philosophie ainsi que ses remèdes floraux.

Chancellor Philip M. Manuel des fleurs guérisseuses du Dr Bach, Le Courrier du livre, France, 1988.
L’auteur décrit les 38 quintessences florales originales avec de nombreux exemples tirés des archives du Dr Bach.

Laberge Danièle. L’utilisation des Élixirs floraux, Les publications de L’Herbothèque, Canada, 1995.
Un guide pratique, rédigé par une herboriste reconnue, fondatrice de l’Armoire aux herbes, une entreprise qui a fabriqué des élixirs pendant plus de 25 ans. Présentation détaillée des propriétés de 147 élixirs floraux.

Laberge Danièle et Schneider Anny. Ces fleurs qui soignent, Publistar, Canada, 2007.
Les vertus médicinales, cosmétiques et nutritives de 60 fleurs, utilisées entre autres sous forme d’élixirs. Guide de préparation des élixirs. Superbes photos.

Scheffer Mechthild. Manuel complet des quintessences florales du Dr Edward Bach : Initiation et perfectionnement, Courrier du livre, France, 2002.
Une ressource de première ligne, tant pour le débutant que pour le conseiller averti. Magnifiques photographies.

Tompkins Peter, Bird Christopher. The Secret Life of Plants, Harper & Row, États-Unis, 1984.
Un ouvrage fascinant qui traite du pouvoir caché des plantes et de leur interaction avec l’être humain.

Références et Notes : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est possible qu’un lien devienne introuvable. Veuillez alors utiliser les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.Bibliographie

Case Studies. Dr Edward Bach Centre. www.bachcentre.com
Andrault Anne. Main basse sur les fleurs de Bach, L’Éconovateur, octobre 2002. [Consulté le 28 juin 2010]. www.econovateur.com
DrWeil, Wondering About Flower Remedies? DrWeil.com. www.drweil.com [Consulté le 28 juin 2010].
Bach Flower Remedies, Wholehealthmd. [Consulté le 28 juin 2010]. www.wholehealthmd.com
Ernst Edzard (Ed). The Desktop Guide to Complementary and Alternative Medicine, Mosby, Grande-Bretagne, 2001.
Laberge Danièle. L’Utilisation des élixirs floraux, Les publications de L’Herbothèque, Canada, 1995.
Novey Donald W. (Dir). Clinician’s Complete Reference to Complementary & Alternative Medicine, Mosby, États-Unis, 2000.
PubMed – National Library of Medicine. www.ncbi.nlm.nih.gov

Tompkins Peter, Bird Christopher. The Secret Life of Plants, Harper & Row, États-Unis, 1984.

Notes

1. Dossey L. How healing happens: exploring the nonlocal gap. Altern Ther Health Med. 2002 Mar-Apr;8(2):12-6, 103-10.
2. Consciousness, intentionality, and community: Unitary perspectives and research. Zahourek RP, Larkin DM. Nurs Sci Q. 2009 Jan;22(1):15-22. Review.
3. A modular model of mind/matter manifestations (M5). Jahn RG, Dunne BJ. Explore (NY). 2007 May-Jun;3(3):311-24, 344-5. Review.
4. Laberge Danièle. L’Utilisation des élixirs floraux, Les publications de L’Herbothèque, Canada, 1995.
5. Thaler K, Kaminski A, et al. Bach Flower Remedies for psychological problems and pain: a systematic review. BMC Complement Altern Med. 2009;9:16.
6. Armstrong NC, Ernst E. A randomized, double-blind placebo-controlled trial of a Bach Flower Remedy. Complement Ther Nurs Midwifery. 2001 Nov;7(4):215-21.
7. Walach H, Rilling C, Engelke U. Efficacy of Bach-flower remedies in test anxiety: a double-blind, placebo-controlled, randomized trial with partial crossover. J Anxiety Disord. 2001 Jul-Aug;15(4):359-66.
8. Pintov S, Hochman M, et al. Bach flower remedies used for attention deficit hyperactivity disorder in children–a prospective double blind controlled study. Eur J Paediatr Neurol. 2005;9(6):395-8.
9. Halberstein R, DeSantis L, et al. Healing with BACH flower essences: testing a complementary therapy. Complementary Health Practice Review. 2007;12(1):3-14.
10. Bach Foundation International Register. Dr Edward Bach Centre. [Consulté le 28 juin 2010]. www.bachcentre.com

 

 

%d blogueurs aiment cette page :